image

Découvrir notre village

C'est une commune qui a la particularité d'avoir un grand territoire : 1848 ha, et un habitat dispersé réparti sur plusieurs hameaux.

Le nord est occupé par les collines boisées du Massif d'Uchaux, il culmine près de la Roquette à 201 m, il est tourné vers Bollène.

Le sud s'étend sur la plaine agricole jusqu'à Orange 

Pic

Patrimoine

C'est une commune qui a la particularité d'avoir un grand territoire : 1848 ha, et un habitat dispersé réparti sur plusieurs hameaux.Le hameau de la Galle, des Farjons et des Vincenty;

Le nord est occupé par les collines boisées du Massif d'Uchaux, il culmine près de la Roquette à 201 m, il est tourné vers Bollène.
Le sud s'étend sur la plaine agricole jusqu'à Orange.

LE CHÂTEAU DU CASTELLAS

Perchées sur un promontoire du massif d’Uchaux, les ruines du château du Castellas constituent l’une des pièces majeures du patrimoine de la commune. Dans l’écrin de verdure de la forêt méditerranéenne, la silhouette massive du château domine la plaine environnante et l’ancien tracé de la Via Agrippa.

Si rien ne permet d’affirmer que le site était occupé dès l’époque romaine, on peut penser que le château, tel que nous le voyons aujourd’hui, a succédé à un castrum médiéval avec son village et sa chapelle. La chapelle Saint-Michel, petit bijou de l’art roman rural, est située un peu en contrebas.
Les vestiges les plus anciens du bâtiment actuel présentent les caractéristiques architecturales de l’art roman du XIIIème siècle : voûtes en berceau brisé, parements en moellons de moyen appareil, chaîne d’angle et encadrement en pierres de taille, archères, cheminées,…

Tous les corps du bâtiment sont adossés au mur d’enceinte et entourent une cour centrale. La courtine de forme pentagonale est percée d’archères cruciformes. Les bâtiments les plus remarquables sont le donjon et une grande salle de 32 mètres de long couverte d’une voûte en berceau brisé. D’autres vestiges dans l’angle sud-est du mur d’enceinte témoignent d’une extension dont le château aurait bénéficié au XIVème siècle.

Tout au long de l’histoire le château a souvent changé de propriétaires jusqu’à 1984 où il fut cédé à la commune.

Le Castellas a été classé aux monuments historiques le 10 février 1994.

         

Autour de la chapelle, on voit encore aujourd'hui les restes de l'ancien cimetière de la commune

LES EGLISES

EGLISE SAINT MICHEL

Uchaux était bâti à l'origine autour du Castellas et avait donc son église près de celui-ci, hameau des Farjons.
En 1837, le vicaire général la désaffecte en raison de son délabrement.
Le maire propose alors que la chapelle du Rosaire, construite après 1813 et située au hameau de la Galle où se trouve aussi la Mairie, devienne paroisse.
Quinze ans de brouille entre les deux hameaux s'ensuivirent, la 1ère messe n'étant célébrée qu'en 1840 dans la nouvelle église agrandie et embellie.
Elle reste malgré tout modeste, en pierre de pays liées à la chaux, surmontée d'un clocher carré à campanile. Sa restauration en 2007 (intérieure et extérieure) lui a rendu son éclat.

       

                        

                                           

L'EGLISE SAINT-MICHEL

En 1720, la famille Farjon fit construire, sur des terrains lui appartenant, cette chapelle dédiée à Saint Roch, pèlerin toujours invoqué en période de peste. .Des membres de cette famil

e

LA PAROISSE  SAINT-ROCH

Les habitants des Farjons ne voulurent pas accéder à la nouvelle paroisse Saint Michel établie en 1840 à la Galle après la désaffectation de la chapelle du Castellas. Ils invoquèrent l'éloignement mais, peut-être, aussi était-ce à cause d'une certaine inimitié avec les habitants de ce hameau.

LA CHAPELLE SAINT ROCH ET SAINT ANTOINE

En 1720, la famille Farjon fit construire, sur des terrains lui appartenant, cette chapelle dédiée à Saint Roch, pélerin toujours invoqué en période de peste. Des membres de cette famille semblent être venus s'installer à Uchaux pour fuir l'épidémie de peste qui ravageait la région et la construction de la chapelle peut-être considérée comme un ex voto en reconnaissance au saint pour avoir échappé à l'épidémie.

Cette chapelle de nos jours encore propriété privée de la famille Farjon servit de sépulture à plusieurs de ses membres.

ire, sur des terrains lui appartenant, cette chapelle dédiée à Saint Roch, pèlerin toujours invoqué en période de peste. .Des membres de cettille semblent être venus s’installer à Uchaux pour fuir une épidémie de peste qui ravageait la région et la construction de la chapelle peut être considérée comme un ex voto en reconnaissance au Saint pour avoir échappé à l’épidémie.1720, la famille Farjon fit construire, sur des terrains lui appartenant, cette chapelle dédiée à Saint Roch, pèlerin toujours invoqué en période de peste. .Des membres de cette famille semblent être venus s’installer à Uchaux pour fuir une épidémie de peste qui ravageait la région et la construction de la chapelle peut être considérée ce onnaissance au Saint pour avoir échappé à l’épidémie. semblent être venus s’installer à Uchaux pour fuir une épidémie de peste qui ravageait la région et la constction la chapelle peut être considérée comme un ex voto en reconnaissance au Saint pour avoir échappé à l’épidémie.

LES MONUMENTS AUX MORTS

La particularité du village est de posséder deux cimetières, deux monuments aux morts
Les  deux hameaux les  plus importants, la Galle et les Farjons,  distants de 3,5kms , se sont, depuis la création des communes jusqu’au milieu du 19ème siècle disputé le privilège d’être considéré comme le chef- lieu de la commune.  A partir des années 1850, c’est La Galle qui a vu s’y fixer définitivement  l’hôtel de ville et c’est  dans ce hameau que  se sont reconstruits d’abord la paroisse du village puis le cimetière. Mais les habitants des Farjons  ont répliqué en édifiant  par souscription leur propre église puis leur cimetière dans leur hameau.

Délibérations Conseil municipal1920

Aussi  lorsqu’il s’est agit en 1920 d’édifier le monument aux morts, quelques tensions  ont ressurgi entre les habitants des deux hameaux.
Dans quel cimetière allait-il être établi ?   
Dans un souci d’apaisement,  le conseil municipal décida d’en construire  deux absolument identiques, l’un dans chaque cimetière,  et comportant les noms de tous les morts au combat  de la commune.
En revanche  sur les plaques commémoratives installées  dans les deux églises du hameau ne figurent  sur chacune que les morts au combat  baptisés dans cette église.
A l’époque  contemporaine les maires continuent  à organiser  pour chaque commémoration deux cérémonies rigoureusement identiques, l’une devant le monument aux morts de la Galle, l’autre devant celui des Farjons.

                

 LES ORATOIRES

Uchaux compte cinq oratoires, dédiés à plusieurs saints et dispersés sur l'étendue de son territoire aux carrefours des nombreuses routes.
Trois sont placés sur la voie romaine, qui allait d'Orange au gué du Lez, vers Barri, et les deux autres se trouvent sur la route de Mornas.
Le premier est l'oratoire de Saint-Joseph, situé au croisement de la route qui va de Piolenc à Sérignan. Il fut élevé en 1878 en l'honneur de
Saint-Joseph par la municipalité d'Uchaux, dont le maire était alors Auguste Nicolas.

Le second oratoire est l'oratoire de Saint-Gens situé au début de la montée vers le hameau de la Galle. Il a été élevé à la même époque que le premier en l'honneur de Saint Gens. 

En continuant sur la même route, deux cent mètres après le hameau de la Galle, à l'intersection de la route de Mornas, un nouvel oratoire surgit dans l'angle d'une propriété qui appartient à la famille de l'ancien maire Mr Auguste Nicolas.

Les deux autres oratoires se trouvent sur la route de Mornas. Celui du Sacré-Coeur est à environ huit cents mètres à gauche, en face de la ferme appelée le "Molinas" et sur les bords du ruisseau de l'étang de Massillan.
Il fut élevé en l'honneur du Sacré-Coeur à l'occasion du jubilé de 1875.

En continuant sur la même route à droite apparaît au sommet d'une petite montée l'oratoire de Sainte-Philomène.
On date sa construction vers le dernier quart du XIXe siècle, au moment où le culte de sainte Philomène prit une grande extension, sous l'influence de la fervente dévotion du vénérable Curé d'Ars.

LE PETIT PATRIMOINE:

L'oratoire St Michel, la fontaine de la Mastre, la fontaine place de la mairie, le lavoir des Serres sur la D11.

 

                

                  
Pic

Restaurants

 

CHATEAU DE MASSILLAN (hôtel/restaurant) 

730 chemin de Massillan

04.90.40.64.51   contact@chateaudemassillan.fr

 www.chateaudemassillan.fr

COTE SUD   

3395 route d’Orange

PERRIN Florian et ANGELINI Marie-Charlotte

04.90.40.66.08  restaurantcotesud@wanadoo.fr

   

LA VILLA SAINT PIERRE 

120 route de Piolenc UCHAUX 84100

 www.villastpierre.fr

   https://www.facebook.com/LaVillaSaintPierre/

 lavillastpierre@orange.fr

Tel : 04 90 30 97 78

 

     

LES ACACIAS

1 place de la mairie

COURTIN Agnès et DUGAS Céline

04.90.66.14.07

www.les-acacias-uchaux.com/

  https://fr-fr.facebook.com/Restaurant-Les-Acacias

                    

                                         

    

LE TEMPS DE VIVRE

322 route de Bollène-
Les Farjons

Mr et Mme BONFANTE Thierry

04.90.40.66.00      cuisine.passion904@orange.fr

www.letempsdevivre-uchaux.com

 

AMBULANTS

DEDE PIZZA : 06.78.54.22.34  

Le lundi, le mercredi, le vendredi                                                  

O MELy :06.86.99.76.58

Cuisine asiatique, le mardi

 

Pic

Hébergements

HOTEL

CHATEAU DE MASSILLAN

730 chemin de Massillan – 04.90.40.64.51

contact@chateaudemassillan.fr

www.chateaudemassillan.fr

 

CHAMBRES D’HÔTES- GÎTES

CHEZ M. DEBARNOT

77 chemin des majurannes – 06.81.81.61.00

thierry.debarnot@gmail.com

FONCLAIRE EN PROVENCE

1414 chemin de la d’hugue – 04.90.40.90.21

https://www.fonclaireenprovence.com

 

LA CIGALE DE MUNEGU

865 chemin du cros – 06.15.91.58.68

lacigalemunegu@gmail.com

LA MAISON AUX VOLETS ROUGES

Brigitte WOODWARD

2 rue de l’église – 04.90.40.62.18

 LE CREANOTHE

Stéphane et Aurore BOBICHON

653 chemin de violettes – 06.09.21.64.35

bobichon.aurore@gmail.com

 

LES JARDINS DU CASTELLAS

Mr PERIER

107 chemin du replat - 06.31.99.41.35

contact@perier-provence.fr

https://www.perier-provence.fr/

LES VIOLETTES

Mireille VANDEVELDE

89 impasse des violettes – 04.90.40.62.72

 

L’HOSPITALET

Anne-Marie BERMOND

42 rue du Pigeonnier – 04.90.40.64.81

 lhospitalet.bermond@gmail.com

MAISON PAMPA


Fabien PETITCOLIN

148 allée des violettes – 06.77.19.58.86

contact@maisonpampa.com

https://maisonpampa.com/

 

 

 

Pic

Spécialités Locales



LE MASSIF D'UCHAUX                     

Appellation côtes du Rhône Village                                                                

Au coeur de l'appellation des Côtes du Rhône méridionales,            
à  l'extrême nord du Vaucluse s'épanouit une entité viticole
de 750  hectares: Massif d'Uchaux Cotes du Rhône

     

Des vins typiques et racés !

Des cuvées exceptionnelles !

Les côtes du Rhône Villages MASSIF D'UCHAUX restent l'aboutissement
d'une volonté commune de vignerons conscients d'un terroir unique et
spécifique, et  désireux d’affirmer une différence au travers des vins élaborés 

 


LA LAVANDE

Lavandula est un genre de plante de la famille des Lamiaceae. Ce sont des arbrisseaux dicotylédones, à fleurs le plus souvent mauves ou violettes disposées en épis, dont la plupart des espèces très odorantes, sont largement utilisées dans toutes les branches de la parfumerie, en particulier le lavandin.

                


LE MIEL

Le miel est une substance sucrée fabriquée par les abeilles à l’aide du nectar des fleurs. Composé à plus de 80 % de glucides, c’est un aliment riche en énergie et relativement pur. En fait, on y retrouve principalement deux sucres : le fructose et le glucose, deux sucres simples qui ne nécessitent aucune digestion avant leur absorption et qui sont facilement et directement assimilés par le corps.

Caractéristiques du miel :                           

  • Riche en calories ;
  • Riche en glucides ;
  • Source de potassium ;
  • Effet prébiotique ;
  • Riche en antioxydants


 LA TRUFFE,

             

Par essence sauvage, est le fruit de la symbiose entre un arbre, dit « arbre truffier » (chêne, hêtre, tilleul, frêne, charme, noisetier…) et un champignon ascomycète ectomycorhizien. Par une subtile interaction, au contact des radicelles de l’arbre truffier, le mycelium de ce champignon produit des excroissances (« tuber », en latin) : les truffes ! Chaque champignon peut produire plusieurs truffes.

Entre l’arbre truffier et la truffe, c’est une histoire fusionnelle. La truffe a besoin des nutriments de l’arbre pour se développer. En retour, la truffe protège les racines de l’arbre de ses vertus antibiotiques. L’un des signes permettant aux trufficulteurs de détecter la présence de truffes mûres est justement l’absence d’herbe, provoquée par l’effet antibiotique et désherbant sur les végétaux situés à proximité de l’arbre.

On ne « cultive » pas la truffe à proprement parler. Elle ne se « plante » pas. Ceci dit, l’homme a mis au point et perfectionné au fil des siècles la trufficulture, sur des sols de préférence calcaires et bien drainés.

 


  L'HUILE D'OLIVE

L’huile d’olive bénéficie d’une histoire très ancienne ! Pour preuve, l’olivier est le premier arbre mentionné dans la bible. Cette huile est tellement célèbre que nous lui devons l'étymologie des huiles. En effet, le terme « Olea », désignant l'huile en général, tire son origine du mot « olive » (le fruit). Quant aux racines géographiques de l’olivier, les botanistes ne sont pas unanimes. Certains le croient originaire d'Asie après avoir transité par l’Égypte, pour finalement conquérir l'ensemble du pourtour méditerranéen. Quoi qu'il en soit, l’olivier a, depuis, été introduit avec succès dans des régions bénéficiant du même type de climat : Californie du Sud, Afrique du Sud, Australie, Mexique, Brésil et même Japon

L'huile d'olive est excellente pour la santé, en raison de sa richesse en oméga-9, des acides gras monoinsaturés. Leur consommation est associée à une diminution du risque de maladies cardiovasculaires et à une baisse des taux de cholestérol total et cholestérol- LDL (“mauvais” cholestérol) dans le sang.


LE FROMAGE DE BREBIS        

LA JASSE DE DURBI

Nous sommes exploitants agricoles, éleveurs de brebis laitières et producteurs de fromages de brebis fermiers ainsi que d'huile d'olive.

Nous avons sur l'exploitation un magasin de vente  ouvert tous les jours de 10 h à 12 h et 17 h à 19 h.